Cette page est destinée aux activités que nous vous proposons durant l'année. Nous vous invitons chaleureusement à y participer ! Merci d'avance pour votre intérêt


ANNÉE 2016-2017


LA MAGIE DES MOTS



Quel est votre mot préféré en français et pourquoi? Ce mot évoque-t-il un souvenir, une anecdote? Éveille-t-il en vous des sons, des odeurs, un toucher? Écrivez un petit texte accompagné d'une photo et/ou d'une vidéo, ou d'un audio du son évoqué par le mot.



RENAUD.jpgNiveaux Basique 1 et 2

Niveaux Intermédiaire 1 et 2

Niveaux Avancé 1, 2 et C1

Aulas Europeas

Alcala-Plaza-de-Cervantes-1366-1.jpg
Alcala-Plaza-de-Cervantes-1366-1.jpg

ANNÉE 2015-2016


JOURNÉES DU PATRIMOINE DE ALCALÁ DE HENARES

Nous vous invitons à participer de l'activité "Journées du Patrimoine de Alcalá de Henares" organisée par le département de français .
mardi 19 et mercredi 20 avril 2016

Pour plus d'information, veuillez cliquer ici:
JOURNÉE DU PATRIMOINEavril2016.docx
JOURNÉE DU PATRIMOINEavril2016.docx

JOURNÉE DU PATRIMOINEavril2016.docx


ANNÉE 2012-2013
calligrammes apollinaire.jpg


JONGLEZ AVEC LES MOTS CAPRICE, ESPOIR, ÉTRANGE
Niveau élémentaire (NB1/NB2)

Niveau intermédiaire (NI1/NI2)

Niveau avancé (NA1/NA2)

ANNÉE 2012-2013


Participation au projet de l'École

http://seastoriesfrench.wordpress.com/

ANNÉE 2010-2011

JE ME SOUVIENS

Sur le modèle du livre Je me souviens de Georges Perec, nous allons créer notre propre base de données de souvenirs.
Le livre est disponible à la bibliothèque de l'E.O.I. Alcalá de Henares.
Vous pouvez également accéder au texte grâce au lien suivant : Je me souviens
external image 3150ER7QGVL._SS500_.jpg
Quatrième de couverture
Ces "Je me souviens" ne sont pas exactement des souvenirs, et surtout pas des souvenirs personnels, mais des petits morceaux de quotidien, des choses que, telle ou telle année, tous les gens d'un même âge ont vues, ont vécues, ont partagées, et qui ensuite ont disparu, ont été oubliées ; elles ne valaient pas la peine d'être mémorisées, elles ne méritaient pas de faire partie de l'Histoire, ni de figurer dans les Mémoires des hommes d'Etat, des alpinistes et des monstres sacrés.
Il arrive pourtant qu'elles reviennent, quelques années plus tard, intactes et minuscules, par hasard ou parce qu'on les a cherchées, un soir, entre amis ; c'était une chose qu'on avait apprise à l'école, un champion, un chanteur ou une starlette qui perçait, un air qui était sur toutes les lèvres, un hold-up ou une catastrophe qui faisait la une des quotidiens, un best-seller, un scandale, un slogan, une habitude, une expression, un vêtement ou une manière de le porter, un geste, ou quelque chose d'encore plus mince, d'inessentiel, de tout à fait banal, miraculeusement arraché à son insignifiance, retrouvé pour un instant, suscitant pendant quelques secondes une impalpable petite nostalgie.
George Perec est un écrivain français
né en 1936 et décédé en 1982.
Les souvenirs qu'il a rassemblés correspondent
aux années 1946-1961. Les références de ces souvenirs correspondent donc à cette époque et
tout le monde ne partage pas ces "petits morceaux de quotidien".
Voilà pourquoi, nous allons créer, par génération, notre propre base de données de ces petites choses vues, vécues, disparues, oubliées...
Je_me_souviens.jpg
GÉNÉRATIONS
15-25 ANS : Je me souviens de...
25-35 ANS : Je me souviens de...
35-45 ANS : Je me souviens de...
45-55 ANS : Je me souviens de...
55-65 ANS : Je me souviens de...
65-75 ANS : Je me souviens de...
SOUVENIRS (extraits du livre)
14. Je me souviens du pain jaune qu'il y a eu pendant quelque temps après la guerre.
16. Je me souviens des vieux numéros de l'Illustration.
34. Je me souviens de la Cinémathèque de l'avenue de Messine.
37. Je me souviens qu'à la fin de la guerre, mon cousin Henri et moi marquions l'avance des armées alliées avec des petits drapeaux portant le nom des généraux commandant des armées ou des corps d'armées. J'ai oublié le nom de presque tous ces généraux (Bradley, Patton, Joukov, etc.) mais je me souviens du nom du général de Larminat.
62. Je me souviens des scoubidous.
98. Je me souviens que Shirley MacLaine a fait ses débuts dans Mais qui a tué Harry ? d'Hitchcock.
112. Je me souviens que Colette était membre de l'Académie royale de Belgique.



GÉNÉRATIONS

SOUVENIRS

15-25 ANS :
"Je me souviens que dans mon enfance à 5 ans et avec des amis, avoir des terrains privés dans le parc pour nous. Dans nos terrains, nous pensions planter des arbres pour voir grandir des aliments, par exemple des hamburgers de bœuf, mais évidemment rien ne grandissait. Des années plus tard nous avons compris que la photosynthèse ne servait pas avec les aliments."
Rubén D. H.
"Je me souviens d'un jeu de société appelé "Qui est qui". Il se jouait à deux. Chacun prenait une carte en découvrant un personnage (lequel était sur le damier), et il fallait poser des questions à ton partenaire pour deviner de qui il s'agissait.
Le jeu se terminait quand il n'y avait aucun personnage sur le damier à découvrir."
Laura H. R.
"Je me souviens de quand j’allais à l’école. J’aimais être la première de la file et c’est pour cela que je me levais très tôt tous les tours. Maintenant, je déteste me lever tôt et je dors beaucoup."
Raquel C. A.
"Je me souviens que, étant petit (et moi petite), je prenais des bouillies dans un pot et que je regardais Caliméro à la télé."
Paula R. y Jose Miguel. A.
"Je me souviens quand ma mère me conduisait à l'école avant d'aller travailler. Je me souviens quand mon frère rentrait à la maison et de jouer toute la journée ensemble avec les playmovil."
Noemi G.
"Je me souviens des moments où mon grand-père me serrait tellement fort dans ses bras. Aujourd’hui, ils me manquent, ces moments-là."
Marina V.
« Je me souviens d'une de mes premières dents tombées. J'avais sept ans et je revenais de l'école. La dent a fini dans le ventre de ma petite sœur Nathalie."
Ana B.S.
25-35 ANS :
"Je me souviens que quand j’étais petite je sortais de mon école à cinq heures du soir et j’allais chez moi pour goûter et pour regarder à la télé mes dessins animés préférés, les Fraguel Rock, j’aimais les couleurs de leurs chevaux !"
Laura M.
"Je me souviens de mes promenades à la campagne dans le nord de l'Espagne, de l'odeur de l'herbe. Je me souviens d'aller à la ferme chercher le lait le dimanche soir. Je me souviens des après-midi du mois de juin quand nous allions à la plage après l'école."
Beatriz R.
"Je me souviens de la première et dernière fois que j'ai fait du patinage sur glace. C'était dans les Pyrénées et j'avais huit ans."
Rosa Gema R.
"Je me souviens de mes récrés avec mes amis à l'école primaire."
Noelia D.
"Je me souviens d’un spot publicitaire qui passait à la télé dans les années quatre-vingt-dix, quand j’ étais une adolescente qui allait au lycée. L' annonce présentait la nouvelle Renault Clio, et, à cette époque-là, tout le monde chantait le slogan qui provenait d’une chanson de James Brown très connue: “geropaaaaa....”. Ce spot a été classifié comme l'un des meilleurs de tous les temps. Je suis complètement sûre que tu t'en souviens!"
Celia S.
"Ce dont je me souviens beaucoup c'est de la chute du mur de Berlin en 1989.
Je me souviens de l'émotion vécue en Espagne quand les Jeux Olympiques se sont célébrés à Barcelona en 1992."
Jorge
"Je me souviens que dans le métro, il y avait la vente à la sauvette, mais au lieu de disques on vendait des livres. Ma mère m’en achetait un chaque fois que nous allions chez le docteur, et c’est comme ça que, en distrayant la douleur des injections, j’ai appris à lire."
Jorge
"Ce dont je me souviens, c'est de la télévision en noir et blanc et avec deux seules chaînes, celles de la télévision espagnole.
De plus, est-ce que vous vous souvenez des films avec un ou deux losanges? C'était un système de qualification par lequel des familles pouvaient savoir si le film était apte pour être vu par leurs enfants. Si le film avait deux losanges, seulement les adultes pouvaient le regarder; par contre, s'il y en avait un seul, c'était nécessaire d'avoir 12 ans ou plus."
Enrique V.
"Je me souviens d'un petit chat que nous avions chez nous. Il s'appelait Misi et il était de race siamoise. Ce que je n'oublierai jamais c'est sa manière de jouer avec la corde à accrocher le linge et avec les oiseaux. De plus, il aimait se coucher à côté de nos pieds et souvent, il passait la soirée à ronronner. Misi nous a donné tant de tendresse!"
Sandra R. de V
"Je me souviens de ce moment-là quand j'étais petite, où je suis tombée avec mon vélo quand j'étais en train de descendre une colline et par conséquent et malheureusement il s'est cassé en deux."
Silvia G.
"Je me souviens de mon enfance comme d´une belle époque. Je garde le souvenir de longs voyages dans une vieille voiture de manière à visiter ma grand-mère maternelle qui habitait à la campagne. Cela faisait 300 km, mais ce voyage paraissait interminable. Nous allions chez elle passer un mois de vacances d´été chaque année.Ce que je trouvais génial, c´était l´imagination de mes parents. Quand ma sœur et moi étions fatiguées, mes parents s´inventaient des jeux pour nous encourager. Par exemple, on jouait à un jeu très simple, mais très amusant. Il consistait en que ma sœur choisissait une couleur et moi une autre. Ma sœur avait l´habitude de choisir des couleurs froides comme le bleu. Contrairement à elle, je préférais les couleurs comme le rouge. Après, nous comptions les voitures de chaque couleur qui venaient à sens contraire, de manière à ce que nous ayons le nombre maximum de voitures. À cette époque-là, où la technologie n´était pas arrivée, on ne s´ennuyait pas, grâce à l´imagination.Si j´ étais mère, j´ aimerais expliquer ce jeu à mes enfants."
Dalila M.
35-45 ANS :
"Je me souviens qu'il n'y avait que deux chaînes à la télévision.
Je me souviens de jouer à la marelle dans la cour de récréation.
Je me souviens de la Seat 600 que ma mère conduisait où deux mères et six enfants montaient pour aller à l'école, et, sans mettre les ceintures de sécurité !!!
Je me souviens que nous devions nous coucher à vingt heures quand la chanson "Vamos a la cama" était chantée à la télé.
Je me souviens que mes parents nous interdisaient de voir les films qui avaient deux losanges à la télé.
Je me souviens de mes fêtes d'anniversaire où nous mangions des petits sandwiches au "nutella".
Je me souviens de rendre visite aux Trois Rois Mages pour leur donner ma lettre de souhaits et de jouets. Mon Roi préféré était celui de la barbe blanche.
Je me souviens que mon frère et moi préparions le petit-déjeuner pour nos parents tous les dimanches et, après, nous le prenions tous ensemble dans leur lit.
Je me souviens que ma grand-mère et moi jouions aux cartes quand j'était malade afin de mieux passer le temps."
Souvenirs de Sammya
"Je me souviens de mon enfance quand je voyais dans la télévision les séries comme: Vic le Viking, Huit, ça suffit !, Curro Jiménez, Les Rues de San Francisco, Charlie’s Angels, Kojak, La petite maison dans la prairie, Starsky et Hutch, Les hommes de Harrelson, Lou Grant et d’autres."
Damián F.
"Je me souviens... qu'on jouait au foot avec les capsules des bouteilles. Je découpais les visages des footballeurs de mes images répétées que je collectionnais. Le ballon ? C'était un pois chiche."
Oscar S.
"Je me souviens que quand j'étais petite, tous les dimanches que mon père ne travaillait pas nous allions manger dehors. Quand nous retournions chez nous, mon père écoutait les matchs de football à la radio de la voiture."
María Cristina S. B.
"Je me souviens des vacances dans la maison de campagne que mes parents avaient achetée. J'étais totalement libre et je n'avais qu'une seule obligation: jouer avec mes amis."
Anabel V.
"Je me souviens de mon premier journal intime, avec un Snoopy, que mes amis m'ont offert pour mes 14 ans. J'ai écrit pendant dix ans dans ce journal que j'ai ensuite oublié dans un débarras où il est resté jusqu'à la semaine dernière quand je l'ai retrouvé par hasard. Quelle émotion de relire ce que je pensais quand j'étais ado!"
Gemma G.
"Je me souviens
Je me souviens de ton regard affectueux,
tes mains vieillies, ridées...
combien de paroles elles ont écrit?
Je me souviens de tes yeux blessés par la guerre,
par la déception, par la rancune...
Je me souviens de tes savants conseils. Ton sérieux, ta ponctualité...
Je me souviens de ta voix lente et calme.
Je me souviens de tes lunettes, le stylo, la cigarette..
Je me souviens de toi, je me souviens toujours."
Inma V.
"Je me souviens que quand j’allais à l’école, je peignais d’habitude ma petite sœur et je lui faisais deux tresses très tendues avec la raie tordue. Aujourd’hui elle m’a confessé que la tension dans sa tête était insupportable et que ses camarades de classe trouvaient sa raie très curieuse."
Maribel A.
"Je me souviens...des vacances de mon enfance comme d'une bulle enchantée. J'avais l'habitude de passer deux mois à la campagne dans la maison familiale. Je travaillais très bien à l'école pendant l'année donc je jouais tout le temps en vacances. Avec mon frère, je jouais aux billes et à la toupie, à la maison. Avec les petits voisins, à la corde, à cache-cache, au ballon prisonnier...Ce que j'aimais énormément, c'était aller me promener au potager où mon grand-père travaillait tous les jours. Je garde le souvenir des très heureux étés avec toute ma famille."
Amelia A.
Je me souviens quand en Espagne la télé avait seulement deux chaînes et toutes les deux étaient en noir et blanc. Je me souviens aussi quand j’allais à l’école samedi et vendredi soir.
Carmen de la P.
« Je me souviens de mon enfance quand je voyais dans la télévision les séries comme : l’abeille Maya », « le quartier Sesamo », « la Boule de cristal », « l’Été bleu ». Je me souviens de la mort de « Chanquete » dans « L’Été bleu ».
Je me souviens des vacances dans le village de ma mère, j’étais totalement libre et toute la journée je la passais à faire du vélo avec mes amis. Je me souviens aussi des goûters dans la campagne.
Je me souviens du blouson qui s’appelait « coréenne » qu’on utilisait dans notre enfance. Il était de couleur bleue à l’extérieur ou orange à l’intérieur, avec celui-ci on était à la
mode. "
Ana B.M
« Je me souviens du temps où je n’avais besoin de ne me souvenir de rien.
Je me souviens du temps où la guerre n’était qu’un jeu pour des enfants
Je me souviens des couchers de soleil à Istanbul .
Je me souviens des yeux scintillants de ma chienne quand je l’appelais . »
Ismaël B.
«Je me souviens de mon enfance naïve quand je rêvais de jouer avec ma grand-mère comme si elle était une amie de mon âge. J’avais beau insister qu’elle laisse son bâton et vienne courir, sauter et jouer avec moi, elle m'expliquait qu'elle était devenue si vieille du fait que pendant sa vie elle avait fréquenté de rudes milieux et que peut-être elle avait perdu ses années de jeunesse quelque part, soit dans les montagnes hautes, soit dans les forêts sombres, soit au-delà des mers. Je voulais savoir où était exactement cet endroit de sorte que je lui demandais de s'efforcer de s’en souvenir. Ainsi je me suis proposé de m'en occuper, et de m'y rendre à toute vitesse à la recherche de ses années perdues pour qu’elle devienne jeune de nouveau et qu’elle puisse jouer avec moi. »
Svetlana N.
45-55 ANS :
"Je me souviens de l´école de mon enfance. C´était une école Religieuse où nous disions notre chapelet le samedi après-midi, et où nous chantions aussi, et toujours l´hymne national, ainsi que le "Cara al sol", tous les deux avec leurs paroles.On peut constater que les souvenirs ne sont pas toujours agréables. C´est pour cela que je suis maintenant athé et républicain."
Mariano R.
"Je me souviens des morceaux de verre en toutes les couleurs qu'on avait cachés par terre en plaçant au-dessous des bouts de papiers gras. C'étaient nos secrets, qu'il fallait ensuite retrouver, pour que notre réponse scintille en direction des étoiles."
María M.
"Je me souviens de mon premier jour d’entrée à l’université. Je dormais très peu, car il fallait aller à Madrid, et il y avait peu de trains. Je prenais le train de six heures pour pouvoir être à neuf heures en classe."
Luis C.
"Mes copines de classe regardaient toujours " Poldark", elles en parlaient tout le temps. Mais comme j'étais interne dans un collège, je ne pouvais pas le regarder. Les bonnes-soeurs nous l'interdisaient. Alors, la nuit, en pyjama, mes amies et moi nous allions dans la salle de la télévision. C`était passionnant de tromper les religieuses!"
Araceli M. M.
"Je me souviens qu’on me changeait le pain rassis contre des graines de tournesol !"
Carmen M.A.
"Je me souviens de mon premier travail quand j'avais huit ans et demi. Je ramassais des olives pour faire de l'huile. Je me levais très tôt pour commencer à travailler à huit heures et nous finissions à six heures. Il faisait très froid, parce que la terre était gelée."
Isabelle L.
"Je me souviens de mon enfance à Checa. Nous les enfants, nous étions libres de passer tous les après-midi dehors, de jouer dans la rue."
Marina.
"Je me souviens de mes vancances en Espagne. Mes parents étaient émigrants."
Anonyme.
"Je me souviens de l'hiver dans la petite ville où j'habitais quand j'avais trois ou quatre ans. Il neigeait beaucoup et nous jouions avec la neige, nous faisions des bonhommes de neige et des silhouettes que nous dessinions avec nos corps."
Pilar M.
"Je me souviens de la journée de Noël avec mes grands-parents. Nous allions nous promener et il faisait toujours beau."
Marisa M.
"Je me souviens de l'été où j'ai écouté à la radio la plus belle histoire d'amour le feuilleton "Lucecitta".
Toutes les adolescentes, les jeunes et les femmes plus âgées attendaient avec impatience son écoute."
Marisol G.
"Je me souviens, avec plaisir, quand je passais des vacances avec mes parents et mes frères.
Je me souviens, souvent, de mon enfance; elle fut une époque où j'ai vécu très heureux.
Je me souviens, parfois, du temps qu'à mon adolescence j'ai passé dans l'internat."
Miguel Angel S.
55-65 ANS :
"Je me souviens d'un rêve quand j'avais douze ans. Je trouvais un trésor"
Urbano B.
"Je me souviens de la fille que j'aimais beaucoup à l'âge de 15 ans".
Fernando
65-75 ANS :




ANNÉE 2008-2009


Petit Recueil de poèmes élaborés par les élèves du niveau avancé I:
ecrivain.jpg